Transformez votre entreprise grâce aux singuliers

Transformez votre Organisation grâce aux singuliers

Profils atypiques, les surdoués sont souvent mal compris alors qu’ils représentent une force motrice inépuisable. A l’heure où le monde est incertain, comment utiliser leur singularité pour innover et transformer?

Un lion dans le moteur

Personnalités hors norme, les surdoués sont souvent mal jugés. Grâce à leur sens de l’équité et leur énergie, ils sont les moteurs puissants d’une organisation en changement. C’est avec force et détermination qu’ils avancent et se mettent au service de l’entreprise tout en s’assurant de respecter celle-ci et de la mettre au-devant de leurs aptitudes. Tandis qu’ils sont souvent mal jugés, ils apportent leur force de conviction et implication pour faire bouger les lignes qu’ils savent figées (et parfois révoltantes…) C’est avec leur cœur qu’ils travaillent, et cette énergie les implique parfois plus que de raison, jusqu’à même provoquer des souffrances. Alors qu’ils sont remplis de bonne volonté, il se heurtent parfois à des murs d’incompréhension qui les démobilisent et les réduisent tristement au silence.

Ce qui est dommage car ce sont des personnes fidèles qui peuvent servir vos intérêts dès lors qu’ils sont convaincus de leur bien fondé, et porter la vision de l’entreprise avec une grande implication.

Innover n’est pas répéter

Un singulier ou Haut potentiel n’aimera pas agir comme la majorité des gens, il a un regard si tranché et singulier sur le monde que cela peut parfois l’isoler du groupe. Avancer en regardant et analysant son environnement, croiser des idées qui lui permettent d’élaborer une pensée complexe et définir une approche différente du monde semble être sa façon de voir l’horizon et d’innover en permanence.

Dans un contexte de crise, les singuliers s’assurent de reconnecter les attentes à celles du monde qui nous entoure, en imaginant des discours et approches disruptives. Fonctionnant par analogie, ils associent des idées, des impressions, des analyse pour fournir une vision singulière et unique. Un savant mélange d’approche analytique fulgurante et de facultés hyperesthésiques en guise de capteurs d’émotions, de ressenti de l’environnement et de tendances. Les singuliers captent les signaux faibles et imaginent des idées nouvelles qui n’avaient peut-être jamais été envisagées jusque-là. Mais cela à condition qu’on leur permette de s’exprimer et qu’on leur reconnaisse cette capacité…

Attention à l’empathie !

A force de trop vouloir être dans l’autre, aider l’autre, le surdoué peut finir par s’oublier. Ce qui est dangereux pour son bien-être, car ses actions peuvent être plus portées par les besoins des autres que par ses besoins profonds. Cela peut altérer les convictions, les idées nouvelles et ralentir leur force motrice, en conditionnant leurs paroles et actions à ce que les autres vont penser au lieu de ce que eux pensent juste. Le doute peut être certes constructif mais également paralysant quand on n’y prend garde. Leur hypersensibilité peut aussi les amener à se surprotéger en créant des carapaces pour s’adapter et éviter d’être jugé. Ce qui peut donner une image déformée de qui ils sont vraiment…Le fameux « Faux self » qu’ils arborent pour se fondre dans la masse et enfin, l’espèrent-ils, être acceptés.

Le chaos les stimule

C’est lorsque les cartes sont rebattues et que le chaos semble s’installer que les surdoués sont les plus performants. En activant leurs ressources internes, ils s’aventurent dans les mondes qu’ils aiment le plus : l’analyse et l’imagination. Puiser dans leur cerveau gauche pour évaluer les situations et les comprendre, et simultanément dans leur cerveau droit pour trouver des solutions et imaginer de nouvelles approches. Là ou d’autres seraient effrayés, ils sont stimulés et excités car ils peuvent exploiter pleinement leurs capacités. Attention à ne pas les freiner, les limiter car dans un monde normatif il arrive souvent qu’on impose des cadres rigides et pétrifiants tout en pensant favoriser l’émergence de nouvelles idées. Cela peut bloquer leur énergie créative en la restreignant, un peu comme si on mettait un couvercle sur une marmite en ébullition !

Le processus analytique et créatif qu’implique la disruption nécessite un espace de liberté, pour ensuite évidemment être restreint afin de passer à une logique plus pragmatique d’implémentation. On trouve cette liberté évidente quand le processus est artistique, mais on l’oublie lorsque l’on souhaite innover et trouver des solutions pragmatiques en entreprise. Pourtant le processus est le même, bien que plus ancré : fournir un terreau favorable, casser les codes, remettre en question des vérités passées et dépasser les silots pour faire émerger et circuler des idées jamais vues auparavant. Et cela dans les entreprises on l’oublie souvent.

Prendre conscience de l’importance de ces profils

La singularité des surdoués et leur faible représentativité dans la population générale (2% à 3% selon les statistiques) en fait souvent des personnes incomprises.

Pendant de nombreuses années, nombre de ces profils ont tenté de s’adapter tant bien que mal à la norme en étouffant leur potentiel. Un gâchis par le passé mais un trésor inespéré en cette période d’incertitude. Période où il est devenu indispensable de les réhabiliter afin qu’ils apportent leur singularité au collectif que sont les organisations et la Société.

PS : Si vous avez trouvé que ces quelques lignes regorgeaient de superlatifs, c’est « normal ». Les singuliers sont intenses en tout et connaissent peu la demi-mesure…

Sabrina Menasria

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *